Harvey Milk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harvey Milk

Message par Cykette le 7/3/2009, 10:44

Ça fait longtemps dis donc que j'ai pas commenté un film.
Hier je suis allée voir Harvey Milk, et j'ai dit en déconnant à une film que j'y ferai une critique pour/contre, et elle m'a pris au mot. Du coup je l'ai faite et tant qu'à faire ben je la post ici hein.

Réalisé par Gus Van Sant


Avec Sean Penn, James Franco, Josh Brolin, Emile Hirsch






Le film retrace les huit dernières années de la vie d'Harvey Milk. Dans les années 70, il fut le premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles, à San Francisco en Californie. Son combat pour la tolérance et l'intégration des communautés homosexuelles lui coûta la vie. Son action a changé les mentalités, et son engagement a changé l'histoire.

Harvey Milk, ce que j'en ai pensé

Le rôle éponyme est incarné par Sean Penn, extraverti et recroquevillé sur lui-même, que l'on n'a jamais vu comme ça. A travers ce personnage, l'acteur a cherché une formule possible du politicien engagé (une figure à laquelle on le sait très attaché) et élargit sa palette émotionnelle de manière fulgurante. Heureusement, l'intérêt du film ne réside pas que dans la prestation d'un comédien exceptionnel.

Harvey Milk est emblématique d'une époque (70's jeans pattes d'eph et herbe en veux tu en voilà...) et d'une ville (San Francisco, berceau de la culture gay).

La grande partie du scénario est basée sur une multitudes d'évènements, d'anecdotes ou d'informations sur le fait d'être différent ou déviant dans ce monde. Il s'agissait à cette époque des prémisses de la lutte contre l'homophobie.

Le film est cadencé d'images d'archive, sur lesquelles sont venus parfois se greffer les acteurs, pour situer le contexte.

De vraies déclarations de l'époque, provenant notamment de la chanteuse Anita Bryant, font froid dans le dos (elle reste célèbre pour avoir dit "Tuer un homosexuel pour l'amour du Christ" ou encore "Si Dieu avait voulu avoir des homosexuels, il aurait créé Adam et Walter").

De manière plus générale, le cinéaste rend une culture très spécifique accessible à un public lambda.

Le discours de Milk évolue dans le même sens : son combat stigmatise toutes les formes d'exclusions.

Mais Harvey Milk ne se résume pas seulement à sa vie politique. Le film retrace également en parallèle son parcours sentimental, avec les conséquences qu'impliquent une vie politique engagée sur celui-ci.

C'est donc après avoir couché avec son petit ami que Milk lui assure qu'il ne vivra pas plus de dix ans.

Si le récit commence seulement à ce moment-là, c'est pour nous entraîner dans une marche funèbre où chaque jour se vit comme si ça pouvait être le dernier.

Cette scène ramène au début où Harvey enregistre sa vie sur des cassettes audio, en précisant que cela servirait "au cas où il serait assassiné".

Les scènes se succèdent avec la même tension, les mêmes battements de coeur, jusqu'au meurtre et le réalisateur joue sur les silhouettes, les ombres, les lumières, les espaces, les mouvements de foule pour l'enrichir.

Mon pour :

En somme ce qui m'a frappé, c'est le rôle qu'a joué Sean Penn avec brio, mais aussi tous les acteurs secondaires, de James Franco à Emile Hirsh tous ont joué de manière vraiment remarquable.

J'ai aussi aimé le scénario, cette ascension d'Harvey Milk dans la vie politique mais à la fois sa descente aux enfers dans la vie privée. Le film cadencé d'images d'archive poignantes et le discours engagé qui ne paraît plus vrai que jamais.

Mon contre ou « peut-être » :

Scott, joué par James Franco (grrrrrrrrrr), réel premier amant du film aurait pu être le narrateur.

C'est lui qui soutient Milk depuis le début, qui disparaît pour mieux revenir, qui regarde s'éloigner celui qu'il a aimé sans rien attendre en retour. Au fil du temps, son sourire, de plus en plus triste, préfigure un malaise...

_________________
avatar
Cykette
Plante Carnivore
Plante Carnivore

Féminin
Capricorne Nombre de messages : 1380
Age : 27
Date d'inscription : 13/03/2006

http://life.conectyou.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum